Groupes folkloriques : La Montagnarde aux sports d’hiver

Publié par Christine Coustou le 24 janvier 2017 à 16:18 (CET) ( 221 visites )

Ce ne sont pas les bronzés qui font du ski mais bien les membres actifs de la Montagnarde qui avaient cette année pris la destination du Lioran pour leur sortie champêtre. Si le temps est resté très incertain pendant de nombreuses semaines quant à une éventuelle tombée de neige, celle-ci s’est fait appeler Désirée et ce sont les canons à neige de la station qui ont permis aux jeunes et moins jeunes de dévaler les pistes durant le week-end du 6 au 9 janvier.

Fin de journée ce vendredi 6 janvier, rendez-vous est donné à Bercy pour un départ échelonné avec quatre mini-bus. Danseurs, musiciens du groupe, accompagnateurs se retrouvent emmitouflés dans des bonnets et doudounes pour affronter le froid du Cantal. Les premiers arrivés avec à leur tête Damien Naudan, président du groupe, préparèrent l’accueil au gîte (attribution des chambres, des chambres d’hôtes…), sans oublier le pot d’arrivée avec le verre de l’amitié. 2 h du matin tout ce petit monde alla se coucher car la journée du samedi était bien chargée.
Le comité des fêtes prépara le petit déjeuner et le ton de la journée était donné avec une ambiance très familiale et chaleureuse. Tout le monde prit des forces avant de se diriger vers la boutique de location de ski, forfait et première descente des pistes. Le temps de descente était très varié mais la solidarité était de rigueur, un auvergnat demeure au côté de son compatriote tant qu’il n’est pas arrivé au bout de son projet. Téméraire, même si la descente est laborieuse, l’auvergnat persiste et y retourne. Pour d’autres, par manque d’apprentissage : promenade, luge sur rail, montée en téléphérique sur les monts du Cantal. Une journée agrémentée par le soleil, une collation en commun sur le temps du déjeuner et en fin de journée retrouvaille autour d’une crêpe, gaufre et chocolat chaud.

De retour au gîte, tandis qu’à tour de rôle, les hommes alimentaient le feu de cheminée, la soirée se préparait sur le thème « bûcheron ». Petit apéritif traditionnel avant de se diriger vers le restaurant Schuss pour déguster une succulente truffade. Tous endimanchés de leurs chemises à carreaux, la soirée se poursuivit dans un pub animé par un DJ. La fatigue se faisant ressentir, chacun alla se coucher à différents horaires du petit matin.

Dimanche matin, grasse matinée, courbatures… mais après un petit déjeuner bien copieux, retour sur les pistes pour les plus courageux tandis qu’un groupe de filles allaient se détendre au SPA. Après le déjeuner, direction la patinoire pour tous, novices et expérimentés. Si pour certains, l’expérience fut courte, d’autres persistaient aidés par de plus talentueux. Au programme, rires, chutes mémorables, expérience inoubliable, un week-end ou les moments passés tous ensemble furent largement au programme comme le partage de la galette des rois juste avant le départ de la moitié des effectifs pour le retour sur la capitale. Alors que pour la première fois le temps n’était pas de la partie, ceux qui prolongeaient le week-end passaient un bon moment autour de jeux de société ou cette fois-ci, les yeux allèrent se fermer plus tôt que la veille.

Le programme fut quasiment identique le lundi et c’est non sans une certaine fatigue mais avec du baume au cœur, que les derniers danseurs et musiciens de la Montagnarde quittèrent le Lioran en se disant, à une autre fois sur les pistes…

JPEG - 317.7 ko
doc4440>doc4441>doc4442>